Ebey

Quelques mois (années ?) de toiles

31mai
6moisdetoile.jpg

Bien je reprends cette série de notes (enfin de billets) pour donner des notes (enfin de billets) pour donner des notes (enfin appréciations). Retrouvez les autres ici : 1erbillet234, 56789, 10, 11.

Valerian 10.5/20

J'ai résisté a la folle envie de mater ma montre sur la bonne seconde partie du film. Dommage il y avait un chouette début (l'intro digne d'être l'intro d'un film Star Trek - le monde shoping désertique aussi inventif que le monde étrange que John Carter of Mars...). Mais arrivé à la Cité des mille planètes tout s'arrète. On se retrouve dans une lenteur folle qui ne justifie même pas de se calmer sur les FX et de diminuer les couts de productions. Ca coute chère et ça ne sert à rien. Exemple : le flash back sur la bataille spatiale qui n'apporte strictement rien !
Après il y a plein d'incohérences et de matos de la BD non exploité (back ground de Laureline... mais on s'en fout elle n'est même pas dans le titre)... Un grand sentiment de dommage. En plus le film souffre d'un autre film : le 5e élément déjà réalisé par Besson et désigné par Jean-Claude Mézières.
La presse US était trop contente de défoncer ce film qui aurait pu concurrencer Hollywood (les FX sont de très bonne facture) et ont abusé sur les adjectifs, mais Besson à laissé trop de faiblesse dans son film pour échapper à ces attaques. Il creuse encore l'idée que la France est incapable de faire de la SF.... merde, le pays de Mélies bordel ! J'espère au moins que ça permet de former a relève côté équipes techniques et de préparer le futur des Blockbusters à la française.


Planète des singes 19/20

est le film d'action a voir cet été. Un jeu d'acteur tout en finesse même au travers de la motioncapture. Andy Serkis a une énergie folle qui transperce l'écran te la gnac et te font croire en son perso. Un rythme varié et continue qui comblent très largement le scénar leger. À noter juste une tirade WTF "s'il survit jusqu'à demain on le remet au travail comme les autres, sinon on l'abat".

De nombreuses références à la saga initiée avec Charlton Heston : des références visuelles (Quatre singes à cheval longeant la plage, le paysage de fin, Alpha et Oméga qui sont sur la bombe vénérée par les humains mutants de l'épisode II, les croix de supplices, la poupée humaine) et les noms (Cornélius et Nova).
Le 1er film "Les Origines" avait aussi fait des références à la saga précédente (le surnom "Bright eyes" et les expressions de Charlton Heston : "It's a madhouse!" "Take your stinking paws off me you damn dirty ape!", César tient entre ses pattes un de la Statue de la Liberté) et surtout avec le décollage à la télé d'Icarus alias Liberty 1 la navette de Charlton Heston
Andy Serkis doit avoir l'Oscar du 1er rôle pour sa prestation !! Le comité des Oscars a refusé de le nommer pour son rôle de Gollum à cause de la nature virtuelle du personnage, mais là ce serait grave abuser !

 

Dunkerque 18/20

Un très bon film très prenant. Avec de vrais enjeux, un chouette découpage et des vues magnifiques. Les persos sont supers bien écrits. J'ai juste été géné par la ressemblance du Général à Robin Williams.

 

La Forteresse cachée 19/20

Drôle, avec de l'action et de la féérie. Ce film est un petit bijou. Bon en plus il y a des moments où en effet on voie à la place de Tahei et Matashichi, C3PO et R2D2.

 

La Tour sombre 16/20

Comment savoir si un film adapté d'un livre est bon : quand tu ne l'as pas lu mais que ça te donne envie de le lire c'est gagné. Beaucoup d'élément du film demande des explications (de ce que j'ai vu dans wikipedia, les réponses sont bien dans le livre et elles ont l'air prenantes). L'histoire n'est pas celle de l'Année, mais elle marche bien. On retrouve ce qui faisait les bons films pour pré-ados des années 80 en version 2017 et le tout sans nostalgie. J'aurais aimé qu'on parle plus d'Arthur Eld. Idris Elba en descendant du Roi Arthur, c'est cool.

 

Les Dalton 13/20

C'est étrange, le film est lourd (mais si pire) comme peut l'être un film avec Eric et Ramzi (et la clic de comiques relou du PAF). Mais étrangement c'est la moins pourries des adaptations live de Lucky Luke (avec toute l'admiration que je peux avoir pour Terrence Hill et la bienveillance que j'ai pour Jean Dujardin), et ça passe. Puis Ramzy est un excellent Averell.

 

Sharknado 3 15/20 (note Azylum)

On est content car on va voir un film avec Hassellof et on a la surprise de voir Lou Ferigno et ça c'est cool. Cette fois le moment cles est spatiale mais aurait pu aller plus loin dans le delire. Mais la naissance de l'enfant est memorable .


Sharknado 5 : The Global Swarming 18/20 (note Asylum)

Comment résister avec des vannes tel que "pardonnez-moi mon père car j'ai pêché le requin"; "Ah oui c'est vrai ils vivent dans l'eau"; Sharkzilla; Nichelle Nichols... Mais le final...
The final de fanfic ultime avec mon chouchou suédois.

Django 19/20


Un très bon Tarrentino moins violent que ce que je pensais. Puissant dans les personnages et la situation est comme à son accoutumée diablement esthétique. Contrairement à Steven le changement de rythme du film ne m'a pas gêné c'est un peu la marque du réalisateur ces derniers temps et j'aime bien. Je dis pas que j'aimerai toujours au bout de 15 films mais pour le moment ça va bien.

 

Shining 19/20
Je pense que je suis un des derniers qui ne l'avais pas encore vu. Maintenant je connais l'origine de plein de références culturelles que je n'avais pas attaché à ce film.

Je me sens de la responsabilité de prêter 2001 l'odyssee de l'espace à Dess pour qu'elle aussi complète sa culture cinématographique.

 

Total recall Le remake 8/20
C'est long et il ne se passe rien. juste dans le spacio-port la scène gratuite ou on voie un Terminator se prendre une bastos dans la gueule, rien ne m'a fait réagir dans ce film. Tout est d'un affligeant déjà vu.

 

Mother (Darren Aronofsky) 20/20

Génial ce film. Pas possible de le résumer, il y a ce que vous y amenez. Pour moi la politique Américaine, pour beaucoup (et les explications qu'ils donnent sont super pertinentes) bibliques, pour l'auteur (d'après ses interviews) écologiques... En tout cas c'est un film qui fait parler après l'avoir vu. Un film qui vous ballade bien pendant sa diffusion où vous vous demandez si c'est du lard ou du cochon et qu'au milieu du film vous vous dite que ce n'est ni l'un ni l'autre.... Vraiment une bonne surprise.

 

Blade Runner 2049 13/20

Une "belle" suite, moins simpliste qu'il n'y parait au 1er abord, mais tout de même moins mystérieuse que le 1er, faisant même du plus grand des mystère une non question. Après je suis sans doute fatigué, mais ce film est beaucoup trop long, les scènes n'en finissent pas. Et comme tout est vide (façon Brazil) ça renforce ce sentiment d'ennui. Je ne vais pas parler du jeu d'acteur qui est bon mais Ryan Gosling est filmé comme on filme une bagnole dans une pub en permanence et Harrisson Ford sous exploité (comme Charlton Heston dans le Secret de la planète des singes).
Hans Zimmer singe parfaitement Vangelis et apporte aussi sa patte donc un bon plus. Les FX super bien intégrés.
J'ai bien aimé la "femme" de K, un très beau personnage. Mais je pense que ma note est surtout une réaction a toutes les critiques super positives que j'ai vue et qui m'on fait attendre un chef-d'œuvre.

 

Le Grand méchant renard et autres contes 20/20
Bon ok c'est le premier qu'on va voir avec Liam, mais c'est un très bon film. L'intéressé est un peu plus mitigé, le Loup fait peur quand même... Prochain film : Des trésors plein ma poche


"Des trésors plein ma poche", un programme de 6 courts métrages russes 20/20
Il suffit de regarder la palette d'émotions suscitées par le film à Liam

Thor Ragnarock 20/20
Je craignais que ce soit une pantalonnade façon gardiens de galaxie, il y en a mais bizarrement ça donne une cohérence à l'univers spatiale de Marvel. Chris fais preuve de beaucoup d'autodérision. Et les FX sont propres sauf pour les personnages. Il te fait toujours "shreck" tout comme Thanos c'est faux dans la dernière bande-annonce. Niveau histoire on est sur une très bonne digestion de plein de moments forts dans les Comics. À noter que dans la saga les acteurs choisis pour cabotiner le fond très très bien.

 

Justice League – Justice Longue: 12/20

FX moins à chier que dans la BA (même si les gens suspendus ont des angles étranges, que les drapeaux bougent bizarement etc...), je n'aime pas le visuel mais ça reste propre.
Les scènes de Zack Snyder sont comme toujours reconnaissable car pompées d'autres films... pfffff.... les reshoots de Joss Whedon sont visible car pas toujours bien intégrées (petite phrase légère d'un perso alors que l'acteur joue la "vénérité si je mens").
Le scénario, on le sait, ce n'est pas le fort de ce genre de film... mais j'ai du mal avec le fait que Batou (c'est pas un spoil' car dans la BA) hurle en permanence son nom à tout va et a qui est là pour écouter (pareil pour le super héros surprise qu'on ne s'attend pas à voir alors que le nom de l'acteur apparait à l'ouverture du film...).
La Zic est baclée (Danny Elfman a eu très peu de temps) du coup il récupère ses thèmes pour Batman (un peu près assumé), le thème du héros surprise qu'on ne s'attend pas à voir (carrément pas assumé, les harmoniques sont changées bref c'est fait en catimini) et on reprend le thème de WW qui a eu son film, mais les autres (Flash - dont Danny Elfman avait aussi réalisé le thème en son temps - , Cyborg, Namor ... heu... Conan) et le Groupe ils ont macache oualou en thèmes...
WW issue de son filme "progressiste" "feministe" etc... se retrouve avec quelques plans culotte en contre plongé, les amazones en bikini... tout va bien
.
Bon le film est regardable et c'est presque un exploi au vue du désastre DC. Mais on est loin du standard de la concurrence (Marvel ou autre).
On craignait que DC se mette en difficulté auprès du Grand public en présentant un Darkseid alors que Marvel Travaille Thanos depuis si longtemps. Finalement on a le droit à un méchant propre au DCverse (pareil à celui de WW) et du coup on ne risque pas de comparer tout ça à Marvel.... mais peut-être au Seigneur des anneaux.

Je ne sais pa vous mais moi j'ai, depuis ce film, grave envie de m'acheter une Mercedes-Benz V8 à double turbo de 5,5 litres, fort de 585 ch filmée comme la Renault série limité Palme d'Or "une voiture quel est bien pour la conduire"...

 

Star Wars - Les derniers Jedi la fin de la saga a papy Lucas

Ce que je reproche au film c'est le non respect de codifications. A partir du moment où les spin off, les nouvelles sagas etc... n'en sont pas tributaires je ne jugerais pas sur ce point et prendrait plaisir a voir du nouveau, de l'ancien, tout comme pour les super slips DC ou Marvel. Pour en dire du bien ou du mal.

 

Santa &Cie : 13/20

Dommage de ne pas avoir poussé l'écriture des répliques un peu plus loin pour combler le scénar gentillet et simple. Mais le film à le mérite de s'approprier un genre encore inexploité chez nous.


Les heures sombres 20/20

Le WWII universe est super bien mis en place et ce prequel a Dunkerke est exeptionnel !

Plus sérieusement cette bio de Churchil est forte, animale. Plus éducative que mes heures d'histoire a l'école.


Escapade à New York (The Out-of-Towners) 19/20

Une commedie bien enjouée et bien rythmée. Un petit plaisir des 70's.

 

Gaffe à la gaffe 9/20

Un film de son époque, un peu mieux que arrête de ramer tu attaques la falaise, un peu moins que Les gendarmes font du ski. Comme quoi il est pas nécessaire d'acheter les licences dans leur intégralité pour faire de mauvais films


Black Panther : 16,5/20

Pareil que Mollo. J'ai adoré le traitement des perso secondaires et trouuvé bien lourd, hors propos le caméo de Stan Lee.

 

Starman 12/20

Le rythme du film a bien mal vielli, très plat, très plat très long

 

Pacific Rime à rien 2 12/20

L'intérêt d'avoir un numéro deux, c'est justement d'éviter les introductions. Ici le film commence au bout de deux heures. Tout est lourd, tout est long, tout est convenu. Toutes les ficelles sont foireuses. La seule surprise est dans le générique quand on découvre que John Boyega est co-producteur. On peut tout faire avec un peu de monstres. On peut ne pas les montrer pour faire de l'aventure, du politique, de l'espionnage… Godzilla l'a montré. Mais si on va faire la bagarre, il faut le faire bien.
Du coup comme on s'emmerde on ne voit que les erreurs de scénario. Les intentions de méchant qui sont complètement nazes (il y avait beaucoup plus simple), la connexion neuronale manquante du petit robot etc... Dommage le concept et l'univers étaient prometteurs.

 

Ready player one 10/20

Plaisant le jeu de où est Charlie et rigolo mais rien de plus. 10 points pour un caméo Mecha.

La forme de l'eau 10/20

Beau comme un Jeunet, long comme la mort...

Taxi drive.... Non mais sérieux !

Le film a tellement mal vieilli. Pourtant je sais remettre dans le contexte et être indulgent mais là c'est pas possible. Ce film ne talk pas to mee.

 

l'île aux chiens 20 / 20 un vrai régal.


Mais qui l'a fait ? Ha bah oui tu m'étonnes que j'aime. un film fou qui justifie la narration, un film fou où tu comprends que la moitié de ce qui est dit, un film qui a du mordant en film qui a du chien

Avengers Infinity war 20 / 20


À tous ceux qui pensent que le genre super-héroïque connaîtra le même destin que les westerns ce film montre à quel point le genre peut être variée là on est sûr l'équivalent du Seigneur des Anneaux quelque chose d'épique de géant. oui c'est un pur produit industriel pas une œuvre d'artiste en même temps c'est comme ça que fonctionne le MCU. et ça lui réussit
une baffe un coup de pelle un trou creusé et un enterrement pour Warner
une leçon de gestion de projet à long terme pour Lucasfilm
un plaisir qui laisse toujours l'envie d'en vouloir plus et qui montre le chemin parcouru depuis le premier film de groupe à savoir X-Men.
le pari d'avoir une histoire en mode série où effectivement tous les films apporte un élément de compréhension sans que cela ne réduisent le public capable d'apprécier le spectacle.

 

Plaire, Aimer Et Courir Vite de Christophe Honoré •_•/20

...


Yann Solo, une histoire de la Guerre des Etoiles : 5/20

Alors étrangement le nouvel acteur m'a étrangement plus convaincu que je ne l'aurais cru. Mais encore une fois le scénar n'a aucune surprise (hors un caméo sur le quel je reviendrais). Si on a vu les films et lu un roman ou une BD Star Wars on connaissait toute l'histoire sans aucune surprise !
Le film va même jusqu'à user jusqu'à la corde de situations déjà vues de Han pour être bien sûr qu'on reconnaisse le perso. Une belle idée (faire du Faucon un vaisseau intrinsèquement Rebel en le fusionnant avec L23 façon Toshiro/Arcadia) mais qui ne colle pas/renvoie pas au reste des films (sauf si les pannes incessantes étaient lié au tempérament du robot).
Pour revenir sur le caméo, je dirais juste qu'il m'a énervé car je suis persuadé que dans les films à venir rien ne sera développé. Le cross média c'est bien pour approfondir mais pas pour répondre à des questions de fond. Autant je trouve naze que si Lucasfilm décide de répondre à qui est Snoke le fasse en roman, autant je trouve naze de devoir connaitre les DA pour comprendre comment le caméo est possible. Je ne crois pas à un plan à la Marvel qui dirait que ce sera exploité dans le spin off Boba Fett, Obi1 etc...

Depuis le début l'idée de ce film me semblait sans intérêt car traitant du déjà vu. C'est ce que je lui reproche tout est déjà connu (fermé scénaristiquement parlant) et ce qui ne l'est pas est téléphoné. Oui j'avais deviné la plupart de "qui trahi qui" "qui va avec qui/quoi". Je ne dis pas qu'il faut un film sur machin, ou expliquer le devenir ou le retour de machin. Je dis que c'était gratuit de le montrer car ils n'en feront rien. Sous entendu "soit on ne fait pas de révélation", "soit on fait quelque chose qui s'inscrit ans un plan". Moi ça me va très bien si on fait les aventures d'un pauvre gars enrôlé dans les troopers car il croit en la propagande, si on fait un truc qui se passe très en amont ou très loin dans le futur de l'univers, ça me va si on fait une comédie, si on fait un drame, un polar. Les stories me sembles idéales pour ça. Je ne pense pas être fermé. J'en ai juste marre de ces fonds de caisse gratées pour bien rester dans le ce que les gens connaissent. Les meilleurs romans et BD sont celles qui parlaient de persos originaux (hormis les livres de Zhan). La vie des médecins militaires de la guerre des clones est un chouette exemple.

 

Shin Godzilla 18/20

 

Un vrai contrepied au Godzilla US, lui est déformé par les radiations, lui est politique (gestion de crise), lui est effrayant du point de vue du quidam, lui joue sur des choix d'hommages étranges (mais qui me plaisent), lui a des personnages très attachants, lui est lent. Lui est très bien.


Les forumers dans les médias, le retour

31mai

Reportage sur Master diffusé sur France 3 Picardie, hier 


  Reportage sur Kid qui date un peu lui

Viriato, dessisn colorisés...

14février
Mise en couleur du dessin de Jim Dandy (Mathias Fourier) avec mise en situation dans le bistro de mes grands-parents.


Mise en couleur du dessin de Raphaël Nunez avec mise en situation dans le champ de mes autres grands-parents.

Planche originale signée Alan Davis et Mark Farmer Paris Manga 2018

5février

Un petit bijou, par l'équipe de l'épique Excalibur, Clandestine...

Dédicaces TV/Ciné Paris Manga 2018

5février

John Wesley Shipp qui sait maintenant que je suis né le même jour que lui. Son interprétation, un grand souvenir d'adolescence. Mon Flash

Pamela qui a été Barb Wire dans une période sombre pour les adaptations de comics indé (tousse Judge Dreed toussse) et l'égérie de Stan Lee dans le dessin animé Stripterella....

Toujours dans Alerte à Malibu.... pardon toujours dans les adaptations Comics : Jason Momoa alias Aquaman !

Daniel Logan pour une dédicace Star Wars Prélogie

Et Lupita Nyong'o pour une dédicace Star Wars Postologie

Dédicaces BD Paris Manga et Angouleme 2018

5février

Laurent Lefeuvre

Julien Hugonnard-Bert

Kenny (Dessinateur) - Télémaque - Tome 1 : L'œil du cyclope

Kid Toussaint (Scénario) - Télémaque - Tome 1 : L'œil du cyclope

Lesson de Piano

19janvier
Oui je suis un grand prof de zic, si si ... mouhahaha

Bonnes fêtes

22décembre


Centaur Chronicles babies - Lusitano et Knight Watchman - Asterix

14décembre

Nouvelle participation au défis illustrés de comixheroes. Cette fois avec :

Et Le Lusitano, comics 100% portugais en lecture gratuite, revisité a ma sauce et dont je reparlerais sans doute très prochainement...

Et voici une recréation de la couv de Knight Watchman (Volume 3 chez Image).

Allez je remet Bud Spencer et Terence Hill en mode Asterix et Obelix... avouez que ça aurait donné un beau film

Star Wars The Last Jedi ¡¡¡¡¡¡¡¡ SPOLIER ALERTE !!!!!!!!!!!

14décembre

¡¡¡¡¡¡¡¡ SPOLIER ALERTE !!!!!!!!!!!



Après Star Wars The Last Jedi j'ai eu besoin de partager avec les potes l'expérience. Dans une ambiance où tous les médias ont adoré le film, il fallait savoir pourquoi nous on était triste.

Si le film est très bien fait très joli beaucoup moins WTF que le précédent il y a une forte impression de fin d'une ère. Alors que la fin se fait plein d'espoir.

On n'en sort le cœur gros et triste. La scène du retour dans le vaisseau de Léa est juste à chialer. Dans un autre contexte la scène de ce vol spatial serait ridicule, mais avec la mort de Carrie Fisher, on aurait dit que son vrai fantôme revenait. Mon cœur était bien serré.

Cote réalisation c'est parfait, mais il n'y a plus de codes visuels de SW. Et pour cela on avait dit qu'on faisait des films spin off pour être bien libre. Ici, adieux les transitions Old scool (sauf une planquée dans une sortie d'hyperespace), même JJA les avait mises - à contre cœur -, pas de final sur la "famille", pas de "I have a very bad feeling about this", pas de "Cri Wilhelm" (non le sabre de Kylo n'est pas un dérivé de ce son  - source staff Lucasfilm - ) !!!! ...

Côté cast : oui il y a un passage de relais. Exit les anciens. Chiquetabac, C3PO et R2D2 ne servent à rien (C3PO est même gonflant depuis l'ère Disney, qu'Antony Daniels refuse d'apparaitre s'il n'a rien à faire ou dire d'intéressant).

Côté histoire : on a reproché beaucoup de choses à Lucas, mais là ça va. Les Ewoks, JarJar… des produits marketing pour les enfants. Là, le bestiaire inutile est acclamé. Les Porgs ne servent à rien, des parasites dans le faucon, qui nidifient partout sans que le maitre des lieux, Chewie, ne trouve rien à redire...
On a reproché le coté gnagnan de l'histoire d'amour entre Anakin et Amidala. L'histoire de Rose est carrément caricaturale, la mort de sa sœur… à ce propos, merci de rendre à Esteban et Zia leurs pendentifs. Simple technicienne elle devient pilote (comme Finn)… On râle parce que R2D2 est cheaté dans la prélogie, mais là BB8 n'a aucune limite. Il conduit de Walker, contient une masse de pièces d'or plus grande que lui, à des milliers de petits bras.... On a reproché l'inutilité de Boba Fett, classe mais sans véritable rôle et avec une mort naze, on entend rien au sujet du capitaine Phasma (bis et répétât) qui au passage n'est pas la seule femme trooper (dans l'épisode 7 il y en avait une autre). La prélogie est trop politique, là il y a tellement pas de relation entre les gens que la situation politique est celle qui arrange le scénario : on détruit Corruscant et du coup l'Empire 2.0. a maitrisé toutes les autres planètes (!!!). Au moins la prélogie a montré comment le revirement de situation était insidieux. Là c'est presque magique.
On a reproché, également, à Lucas de changer la nature de la Force avec les médicloriens, là le nouveau réalisateur, Rian Johnson, désavoue ce qu'a fait J. J. Abrams : Le sabre de Luke était devenu Excalibur, choisissait son porteur, provoquait des flashback de force... là c'est un outil que Luke balance, qui ne sert plus à rien si ce n'est de symbole à la toute fin... qu'on dise au moins que c'était une réplique, un piège laissé par.... haaa oui les sous trames on s'en fout tout comme de l'identité de Snoke (un vrai gâchis ce truc). Attention truc de dingue dans le nettoyage par le vide en mode merde pour les vieux : l'Amiral Akbar. Vous aviez remarqué qu'il était mort ? Se débarrassé d'un personnage récurrent qui avait marqué les esprits de manière aussi discrète (une phrase pour le dire), c'est fou. Ok dans ces opus il n'avait pas de grand rôle (un choix scénaristique) mais là c'est incroyable. Après dans une moindre mesure j'ai été agacé par un énième changement de fusil d'épaule avec Maz katana en mode Spykid... elle n'était pas tenancière de bar ?
Bon alors je fais parti de ceux qui pensent que J. J. Abrams dans son précédent film avait plagié l'épisode IV. Là je fais parti de ceux qui pensent que Rian Johnson à plagié Battle Star Galactica !!!!

Je me suis demandé pourquoi j'avais ce sentiment de voir Galactica alors qu'une histoire de fuite dans l'épisode V on avait déjà ça.
Je me dis que c'est parce qu'on a l'impression que toute l'humanité est dans le convoie. Le Nouvel Ordre C'est Snok et Hux, on ne sait rien de ce qui se passe ailleurs, d'ailleurs il ne se passe rien puisqu'en détruisant la capitale on nous dit que tous les systèmes sont sous leur contrôle (pourquoi, il n'y a même plus la super arme pour donner les miquettes puisque comme à chaque fois elle a été détruite). Personne ne répond au message de SOS de Leia... Dans l'épisode IV tu ne sais pas qui est l'empereur et tu te fout du Senat, mais tu sais qu'il se passe d'autres choses à plus grande échelle. La Lune noire est a un endroit de la Galaxie, Tatoine et le croiseur à un autre... L'empire est partout. Dans l'épisode V un croiseur pourchasse le faucon millénium, mais d'autres poursuivent le reste de l'alliance...
Là l'Univers entier est dans cette caravane de coboys. Pas un trooper dans la galaxie planquée de Luke, pas un sur la planète casino... Dans les films précédent que C3PO ait un bras rouge me suffit (même s'ils n'étaient pas obligé d'appuyer autant sur ce point). Je me dis tien il a vécu des trucs depuis la dernière fois que je l'ai vu. Peu importe quoi. Mais là il n'y a aucune ouverture. Rien ne se passe ailleurs ! Tout est vide en dehors de ce qu'il y a a l'écran. Vide et déconnecté de l'univers que l'on connait. Au vu de l'épisode VII (comme Coruscant est détruit instantanément) on peut déduire qu'on est pas loin des planètes qu'on a déjà vu. Ne pas les revoir OK (c'est nouveau de ne pas revoir les anciens mondes, mais OK). Mais on ne revoie aucune race Alien qui devraient pulluler sur ces mondes proches. On a créé pour ce film plus d'extra terrestre que pour tous les autres films au détriment de l'idée de rattacher tout ce petit monde à un monde plus grand. Tout est une question d'échelle. C'est le Star Wars le plus long mais le plus petit. Tout se passe presque en temps reel. Tout se passe là dans un univers vide.
La trame de Galactica en plus est forcée. Seul le navire amiral de Leia est tracé (c'est pour ça qu'ils tentent de fuir dans des frégates), alors pourquoi les navires médicaux, canonnier etc... n'ont pas fuis avec un max de personnes ? Juste pour filer un peut de fioul ? Et les capsules de sauvetages ce n'est pas fait justement pour ce genre de situation ? Tout est fait pour qu'artificiellement l'intrigue ne tienne que sur cette fuite des Cylons/Troopers.

Le site Blogywoodland.blogspot.fr disait "L’épisode 8, c’est un énorme doigt d’honneur balancé à tous et à chacun : jamais là où on l’attend, jamais dans le ton, jamais dans le sens... [...] Qui est Snoke ? qui sont les parents de Rey ?  Ce n’est pas le sujet, vous n’avez rien compris… Et le pire, c’est qu’il a raison." Bonne analyse même si je ne peux m'empêcher de penser que le mystère "Snok" est un gros gâchis, les origines avortées de Rey sont une très bonne idée qui limite la profusion d'effets Deus ex machina de cette nouvelle trilogie. On est dans la logique de "Blade Runner 2049" (les questions n'en sont pas. qui est Snoke on s'en moque, Rick Deckard est-il un réplicant on s'en moque aussi).
Oui il y a bien des choses que j'ai aimé, les bestioles, le fait que Kylo Ren ait réussi ce que son grand père a foiré. Le retour de Luke en homme dépassé par son image alors qu'il est fragile moralement, la redif du message de Leia, l'apparition de l'ancienne marionnette de littel Y… voilà du fan service bien placé… mais ça ne lève pas le chagrin de voir cette licence se faire enterrer ainsi. Si en effet pour le film de J. J. Abrams je ressentait de la colère pour cette paresse et inutilité, là j'éprouve de la tristesse. Pourquoi ne pas avoir inventé un nouveau mythe en laissant Star Wars en paix !


So this is how star wars dies

Je n'accuse pas Disney de dénaturer SW. Disney laisse les coudées franches à LucasFilm. Kathleen Kennedy a validée cette orientation. Comme si elle avait besoin de tuer le père pour avancer. Tuer l'héritage de George Lucas. On avait annoncé, il y a une mois, que Rian Johnson allait écrire et réaliser une nouvelle trilogie Star Wars. Vu ce qu'il a fait sur Le Dernier Jedi très bien. Il joue bien avec la matériel, réalise bien. Mais ne fait pas du SW "canon"  donc parfait pour travailler sur une nouvelle émanation de SW. Après je reviens sur la responsabilité de Kathleen Kennedy sur la gestion de l'héritage de LucasFilm. Elle confond la prospérité de Lucasfilm et celle de Star Wars. Quand Disney met la main à la poche sur Lucasfilm elle mise sur la créativité et le catalogue entier. Enfin il me semble si non pourquoi s'être enmerdé à acheter à Paramount les droits sur toutes nouvelles productions cinématographiques d'Indiana Jones ?

Donc là déjà que du SW sans ses codes, sans ses ambitions, sans gluten et sans phosphate… qu'est-ce qu'il reste à part une marque qui bouffe du temps de l'énergie au détriment de projet vraiment nouveau et innovant (l'héritage de Lucas étant de vraiment profiter de sa vache à lait pour révolutionner le cinéma, prendre des risque qui ont parfois pas marchés (le full décor virtuel mauvaise idée), parfois ont marché (Les aventures du jeune Indianna Jones ont révolutionné la réalisation des séries TV modernes (pour moi une série dont l'ambition a permis à des Games of Throne de voir le jour). Alors oui Lucasfilm était un des rares a faire du Fantasy (et de qualité surtout) : Labyrinthe de Jim Henson, Willow de Ron Howard, mais le studio proposait aussi des films plus confidentiels Tucker (film biographique de Francis Ford) Coppola), Mishima un film japonais… et est évidemment un réservoir à licence tel qu'Indy, American Graffiti (et THX 1138 qui aurait pu devenir un équivalent à Blade Runner si Disney rachetait les droits à American Zoetrope de Francis Ford Coppola). Mais Lucasfilm pourrait aussi proposer pour Disney un truc de dingue… de la nouveauté ! Disney était pionnier à un moment avec des films Le Trou noir, Tron… pourquoi ne pas passer le relais à Lucasfilm ?
AVANT KATHLEEN KENNEDY, LUCASFILM C'ETAIT 24 FILMS DONT 17 FILMS NON STAR WARS. Depuis qu'elle est là ce sont 3 films et plein de films à venir tous Star Wars…. Sans déconner il n'y a pas un problème là ? J'ai vraiment du mal à trouver dans ce manque de courage à créer, imaginer de quoi me réjouir. L'univers de Star Wars est cool parce qu'il racontait une histoire dans un Univers gigantesque. Si le parti pris est de parler que de l'univers gigantesque sans raconter d'histoire (coucou JJA et son film sans scénar original), je préfère lire des œuvres de l'univers étendue qui peuvent se permettre d'innover sans avoir peur de la censure d'un studio (car les enjeux sur la vente d'un livre, d'une BD ou d'un jeu sont quand même moins grandes que pour un film).


Kathleen Kennedy va plus loin dans l'exploitation de la vache lait tout en se prenant moins de volée de bois vert que Lucas - car elle n'est pas sur les feux de la rampe artistique (Lucas était scénariste et réalisateur) -. C'est le bachage qui avait poussé Lucas à se débarrasser de sa création, alors qu'il avait encore des envies de raconter des choses puisqu'au moment de la vente il avait mis en chantier une 3e trilogie (ce qui explique qu'il ait eu du mal à apprécier ce qui avait été fait avec l'épisode VII). Et alors que Kathleen Kennedy prend des choix encore plus caricaturaux, purement économiques, beaucoup moins impliquée dans la vision de ce qu'elle propose que ne l'était Rick McCallum, je trouve injuste que rien ne lui soit reproché.

Avec tout ça je partage amplement cet avis sur l'analyse de la déclaration de Lucas (“beautifully made”) à propos du film...
https://decider.com/2017/12/14/george-l ... 298b3272c2